Ateliers & stages

L’objectif principal d’un atelier de théâtre est de donner à chacun les moyens d’exprimer sa sensibilité au sein d’une histoire collective.
Ateliers hebdomadaires
Stages de vacances

Depuis 1997, le Théâtre Universitaire organise des ateliers (une séance de 2 heures par semaine pendant l’année scolaire) et des stages de théâtre (5 jours par semaine pendant les congés scolaires).

Ces ateliers et stages concernent à ce jour environ 1000 stagiaires par an, regroupés par tranches d’âge : 5-8 ans, 8-12 ans, 12-14 ans, 14-17 ans, étudiants et adultes de tous âges. Ils sont dirigés par des animateurs qui ont une formation universitaire et/ou artistique.

La créativité individuelle et collective sera affinée et enrichie par l’exercice de différentes techniques théâtrales adaptées aux diverses tranches d’âge.

  • L’abord de l’aire de jeu, “l’espace-théâtre” : y trouver sa place et le faire vivre.

  • Le travail de mouvement et l’utilisation du corps comme un langage.

  • Le travail vocal et rythmique…et la musique.

  • La création de personnages et de situations théâtrales.

  • Dit et non-dit, texte et non-texte

Compétences et savoir-faire mis en œuvre lors d’un atelier de théâtre :
* La sensibilisation au travail collectif
* L’éveil de la curiosité et de l’imagination
* La découverte de différentes facettes de l’expression et de la communication et, par ce biais, l’acquisition d’un esprit critique et constructif sur son travail et celui du groupe
* La capacité à s’exprimer face à un public
* L’observation
* La mémorisation
* La concentration
* L’écoute
* La précision
* Le respect des engagements
* L’esprit d’initiative
* La gestion du stress
* L’autonomie
* La création d’une scène, d’un personnage
* Le travail des émotions
* …

La forme de la présentation de fin d’année (ou de fin de stage) est décidée collectivement en fonction du groupe et des échéances. Le travail s’articule, entre autres, autour de l’envie de transmettre quelque chose aux spectateurs et d’acquérir les outils pour y arriver. En outre, le groupe répondra aux questions suivantes : « Pourquoi monter sur scène ? », «Qu’ai-je (qu’avons-nous) envie de raconter?», «Qu’est-ce que je donne au public?». Le simple fait de monter sur scène engendre nécessairement un état d’impatience et de nervosité appelé le « trac ». En revanche, la présentation ne doit pas être un stress négatif et il n’y a jamais d’obligation de présenter un spectacle abouti. Étant donné son caractère valorisant, une présentation du travail accompli est utile mais elle doit être envisagée comme un nouvel exercice, celui de la confrontation avec un public.